Question de VapeCatégorie: MontageSpires espacées : un retour aux sources ?

Le micro-coil, est longtemps resté un standard dans la vape depuis l’arrivée du coton.

Il faut dire que ça marche sacrément bien, c’est facile à réaliser, et ça tient bien sur la durée.

 

Aujourd’hui, le micro-coil a un rival qui a de sérieux atouts pour le concurrencer : Le coil à spires espacées.

Genèse

C’était ce qu’on utilisait lorsqu’on faisait des montages avec de la silice, ce qu’on utilise encore beaucoup en genesis, ce qu’on utilise de plus en plus en coton à présent, et c’est une constante en contrôle de température. La tendance du micro-coil s’estompe chez de nombreux vapeurs au profit des spires espacées.

Le micro-coil est apparu en réponse à un besoin chez les utilisateurs : majorité du Kanthal qu’on utilisait ne dépassait pas les 0.3mm. On n’avait pas d’électro qui dépassait les 15w, et c’était difficile de descendre sous l’ohm en méca sans sacrifier une grande surface de chauffe (à part avec un parallel coil, technique très peu connue alors, et impossible en électro à cause de la limite de résistance trop haute).

On utilisait ce montage pour sa réactivité et son efficacité, due au fait que les spires se chauffent entre elles en concentrant la chaleur. C’était donc un très bon montage pour qui voulait un volume conséquent de vapeur avec un bon rendu des saveurs(grâce au coton).

Réaliser un coil en spires espacées était assez pénible, parce qu’à chaque changement de coton, on pouvais embarquer le coil avec, le déformant irrémédiablement. Les électros ne prenait pas en charge les spires espacées en 0.3, à cause de leur faible résistance(moins de spires) et si on rajoutait des spires pour l’augmenter, on avait un effet diesel affreux. L’espacement des spires les empêchaient de s’aider entre elles pour chauffer. On réservait donc ce montage à la silice(ou au genesis), avec du kanthal 0.2 pour les électros et du 0.3 pour les mécas.

 

Un cheminement en quelques lignes :(passez si ça ne vous intéresse pas)

Il y a presque un an, je vapais du Snake Oil(un liquide que je connais sur le bout des doigts) en genesis, chose que je faisais rarement, et je me suis aperçu que les saveurs étaient différentes, non, en fait, décuplées et meilleures… Je me suis dit « tiens, et si j’essayais avec du coton ? »
Bien heureusement le matériel a évolué : On a plus de diversité dans nos diamètres de Kanthal pour solidifier et baisser la valeur de la résistance, et des électros plus balèzes !
On commençait être équipés de Kanthal 0.4 et plus, et c’était alors très simple de faire un coil durable, solide, à une valeur suffisamment basse pour une vape plus nerveuse.
Ce test avec du coton m’a donc surpris, je trouve les saveurs plus fidèles et plus riches. Avec le temps, j’arrive de moins en moins à vaper sur des micro-coils, constatant que les saveurs se trouvent étouffées sous les spires jointives.

Comme vous pouvez le constater, il m’a fallu pas mal de temps pour me décider à écrire ce papier. Je me demandais si ça venait de moi, si c’était dans ma tête… Puis je me suis aperçu qu’à ma boutique physique habituelle, le patron avait eu la même idée que moi, d’espacer les spires, et ce pour les mêmes raisons que moi. Puis, de plus en plus, j’ai vu beaucoup de monde revenir à ce montage.

Conscience collective ? Je ne crois pas. Ça ne se passe probablement pas que dans ma tête !

Le montage du CSE

A vrai dire, ce n’est pas bien compliqué à réaliser.

Je vous déconseille vivement d’utiliser du Kanthal d’un diamètre inférieur à 0.4mm si vous voulez éviter les déformations avec la manipulation du coton.

Il suffit d’enrouler ses spires autour d’une tige en les espaçant de façon la plus régulière possible. Pour ma part, je fais 6 tours(ou 5.5 dépendant de l’atomiseur).

Si vous trouvez qu’espacer de façon régulière est une galère, vous pouvez appliquer une technique assez simple : Augmentez encore l’espace entre les spires, et une fois l’enroulage terminé, compressez le « ressort » ainsi obtenu une ou deux fois(gentiment). Les spires vont donc se resserrer, pas suffisamment pour être jointives, et elles vont devenir régulières.

A partir de là, il suffit d’installer le coil résultant sur votre atomiseur, ça ne change pas de d’habitude.

La résistance(qui s’est prise une douzaine de dryburns dans sa face, pas bien!) montée sur mon KF4. On peut constater que la toute première spire est moins oxydée/crade que les autres. C’est le résultat d’une petite irrégularité dans l’espacement de cette spire, elle chauffe un poil moins que ses sœurs.

Il existe encore une autre technique, qui consiste à enrouler son coil autour d’une vis. Le fil enroulé dans le filetage permet d’avoir un coil parfaitement régulier.On conserve le coil sur la vis lors du montage sur l’ato, puis on retire la vis en dévissant.

Un coil parfaitement régulier va faire rougir toutes les spires de façon simultanée, là où un micro-coil va rougir du centre vers l’extérieur.

J’ai des projections de liquide, comment je fais ?

J’ai eu pas mal de projections aussi au début, puis, comme j’aimais beaucoup ce montage malgré tout, j’ai persévéré et compris comment m’en débarrasser.

Si vous avez des projections, c’est probablement parce que vos spires sont encore un poil trop serrées. Comme dans un micro-coil, la vapeur est projetée comme un geyser entre les spires. Dans le cas des spires espacées c’est le liquide qui est projeté, car il n’est pas coincé sous des spires jointives le forçant à se vaporiser pour s’échapper du coil.

Essayez de laisser un peu plus d’espace entre chaque spire et voyez si vous avez toujours le problème. Chez moi, il a disparu !

Les avantages et inconvénients

Forcément, comme rien n’est parfait, il y a des incommodités :

  • plus fragile qu’un micro-coil
  • un poil plus pénible à construire
  • des projections lorsque mal ajusté(cf. paragraphe ci-dessus)

Mais les bénéfices peuvent vraiment en valoir la peine :

  • rendu des saveurs
  • encrassement plus lent
  • surface de chauffe étendue (là où un micro-coil équivalent va concentrer sa chauffe sur une surface très réduite)

Pour conclure…

…J’espère que vous allez essayer ce montage, qui chez moi a remplacé le micro-coil.

Tentez l’expérience pendant une semaine ou deux, et vous verrez si vous êtes sensibles aux différences produites. Il y a nombre d’utilisateurs qui sont déçus lorsqu’ils repassent sur un micro-coil (sauf pour faire de gros nuages, là où ce montage excelle). Si toutefois vous ne notez pas de différence, le micro-coil reste un excellent montage.

Lodse